Auto Entreprise

Siret : 508 548 138 00025 - Code APE : 7112B

statut AGESSA pour les textes

TVA non applicable, article 293B du CGI

Lucia Leistner

    Pau, France

    lll64ccc@gmail.com

  Lucia Leistner

   Maison bioclimatique en autoconstruction (Pau 64000)

Cette maison, une grande "cabane" en bois à l'intérieur de quatre murs en galets - trois fois centenaires et au pied du château - est le fruit d'une autoconstruction. Nous l'avons conçue et réalisée nous mêmes. Un soin extrême à la conception bioclimatique, mais aussi à la réalisation et l'isolation, nous permet un confort d'été et d'hiver sans égal. Ne pas démolir, ne pas construire, être sobres.

 

"Venez jouir du charme de l'ancien vernaculaire avec une réhabilitation contemporaine en autoconstruction, à deux pas du château et au calme ! Grande chambre à l'étage, très lumineuse, avec vue et salle de bains privée. Vous aurez la possibilité de vous faire un thé/café et  jouir de la terrasse ensoleillée, ou celle ombragée, au bord du petit canal ; d'ailleurs seuls endroits où il est permis de fumer ! Soyez les bienvenus !"

https://www.airbnb.fr/rooms/28652002?guests=1&adults=1

PPM, le collectif Pour la Place de la Monnaie
collectif-ppm@riseup.net / Notre avis compte !
https://www.facebook.com/collectif.ppm

présentation des questionnaires à la presse https://www.youtube.com/watch?v=WHMfyv7gI44

    Le collectif Pour la Place de la Monnaie s’est créé le 16/10/2020, suite à une initiative citoyenne – après la présentation de la « métamorphose » du quartier, projet inconnu de tous – afin d’inciter la municipalité à associer les usagers à une construction plus participative et résiliente de leur lieu de vie. Nous avons souhaité la tenue d'une véritable concertation « préalable » au projet, avec la construction d'un projet fait avec les usagers. Cette concertation préalable n'a pas eu lieu avec la municipalité. Nous, nous avons consulté les citoyens, recueilli leur parole sur le terrain, ensuite par des questionnaires ouverts, généreux, non-directifs, laissant venir l’impensé. Nous avons réalisé un énorme travail (2 questionnaires, 44 lieux recensés,12 chemins et 10 axes routiers), dans l’urgence et sans autre arrière-pensée que celle de recommencer un projet, en mieux et avec les habitants. Nous avons recueilli 190 participations, 6000 réponses et 2000 commentaires
    La métamorphose des façons de vivre et transformer la ville est en cours, inexorablement et Pau est en retard sur son temps. Après la reconnaissance de la méthode participative de Patrick Bouchain, Grand Prix de l’Urbanisme 2019, voilà le tour du Palmarès des Jeunes Urbanistes, primés pour leur prise de conscience. Dans l’ouvrage « Terrains d'entente » tous ont souligné le caractère peu soutenable de notre modèle archaïque et pris acte de la standardisation et banalisation de nos territoires. Les barrières tombent, la singularité des lieux et les liens sociaux refont surface; la santé de notre démocratie en dépend. Nous avons d’ailleurs, collectivement et récemment, constaté sa faiblesse. On nous a parlé d’un quartier mal habité et laid, de valorisation immobilière, de béton désactivé. Tout un programme du vivre ensemble !
    Aujourd’hui l’Université de Pau réalise un travail de recherche autour de nos questionnaires citoyens, avec deux étudiants en Master, géographie et sociologie. C’est pour nous une immense reconnaissance, nous avons hâte de découvrir cette étude impartiale si attendue.

     le collectif V

« l’impact des interventions humaines sur un territoire étant durable ;

le seul choix raisonnable de notre exercice est d'être également durable »

 

V est un collectif Palois de cinq architectes. L'exercice de leur métier est une question qui les taraude depuis de longues années...ils vous proposent alors d'échanger, de débattre et de construire, collectivement, une réflexion sur la place de l'architecture et de l'urbanisme durables dans une économie plus solidaire et respectueuse de l'environnement. Ils pensent que l’architecture est fondamentalement expérimentale et ne peut par conséquent être encadrée comme elle l’est aujourd’hui ; qu'elle est profondément locale et doit réapprendre à faire avec ce qu’il y a sur place ; qu'elle est une question d’usage et donc les usagers doivent y prendre leur part ; que les architectes sont des femmes et des hommes de l’art dont les principales compétences sont de conseiller et d'accompagner ; que les architectes doivent diffuser au maximum les outils nécessaires pour participer à construire le monde qui vient. Ils proposent une nouvelle forme de pratiquer, en poussant les murs de l'agence ; des échanges « autour du poêle » (poêle rocket mobile autoconstruit par le collectif) pour faire émerger une envie, peut-être même une envie de projet. Une émergence rendue possible grâce à la place qu'ils souhaitent occuper, celle de la proximité et de la confiance, en poussant vers l'autonomie ... Mettre les compétences d’architectes au service des autres.

Paul Canet, Nathalie Torrejon, Lucia Leistner, Raphaël Fourquemin et Lancelot de Madaillan

https://www.facebook.com/Vcollectif/

    I D R E

Je suis membre fondateur et été membre du CA jusqu'en 2019.

L'Interprofessionnelle pour la Déconstruction et le Ré-Emploi est une association soucieuse du devenir de l'acte de bâtir, de réhabiliter, de déconstruire, de rebâtir... elle a pour but de :

 

 - créer une filière locale fédérant un grand nombre d'acteurs plus aptes à comprendre et à mettre en œuvre les méthodes bienveillantes de la déconstruction circulaire. Deux rencontres ont déjà eu lieu, réunissant plus de 50 personnes pour réfléchir ensemble et échanger sur les potentiels au niveau local ;

 - œuvrer pour une conception de l'architecture qui privilégie de penser le réemploi d'un bâtiment, avant sa déconstruction, et qui considère le bâtiment comme un écosystème vivant, source de potentialités pour un changement nécessaire. Des diagnostiques et des chantiers en recherche et développement sont déjà suivis par l'association ;

 - rassembler maîtres d’œuvre et d'ouvrage, instances publiques, entrepreneurs, artisans, juristes, étudiants...pour mettre en place les missions nécessaires à ce changement : veille réglementaire, recherche et développement, formations, plateforme dématérialisée, rencontres d'information. Des conférences, des formations et des projets alternatifs naissent de ces rencontres ;

 - inviter le grand public à nous rejoindre dans cette prise de conscience commune de l'importance des ressources naturelles et des matières premières ainsi que la place de tout un chacun pour une autre façon de construire.

 

http://www.idre-dc.org/

https://www.facebook.com/IDRE64/

    La maison des Ă©ditions

La maison des éditions est un collectif fondé en 2011 par une dizaine de designers graphiques, d’artistes et de créateurs. Ils se sont associés dans le but de produire à Pau des synergies autour de l’acte d’éditer. Elle est un collectif à la géographie hétéroclite et approximative, le lieu d’expériences inattendues, une zone d’autonomie permanente, un tube digestif éditorial de mots, d’idées, de sons et d’images. Nous cherchons l’erreur, l’accident de parcours, le biais, la confrontation déraisonnable et la rencontre féconde. Arythmiques et enthousiastes, nous sommes décidés coûte que coûte à préserver l’espace de l’hésitation, du pas de côté, du déplacement, du décalage.

https://maisondeseditions.fr/

    Destination Patrimoine

J'ai participé au dispositif "Architectes et Paysagistes dans les classes", proposé par Destination Patrimoine et l'Éducation Nationale en 2018 et 2019. J'ai conçu un cours au sujet de "l'architecture alternative au tout industriel", destiné aux 9-10 ans. Une partie de présentation des bases de l'architecture, de bioclimatique et un panel d'exemples locaux. Une partie présentation de projets artistiques liés à l'architecture. Une dernière partie avec une construction éphémère basée sur le projets des "space chains" de Yona Friedman.

 

Destination Patrimoine est une association loi 1901 de médiation à l'architecture, à l'urbanisme, au paysage et au patrimoine, fondée en 2000. Destination Patrimoine est agréée "Jeunesse et Éducation populaire" depuis 2004 et accréditée en tant qu'opérateur culturel par la DRAC. Son investissement socio-culturel auprès de tous les publics lui a valu d’être primée au prix des associations « Vivre la ville ensemble » de la biennale d’architecture, d’urbanisme et de design Agora de Bordeaux, édition 2017. Les actions que mène Destination Patrimoine sont guidées par l'objectif de permettre à chaque individu de comprendre l’environnement dans lequel il évolue quotidiennement, afin de pouvoir se l’approprier et s’y investir, individuellement et collectivement. L’association souhaite contribuer à la construction d’une culture architecturale et urbaine commune autour du cadre de vie, permettant à chacun d’en devenir un acteur informé et impliqué qui puisse prendre part à son évolution. Elle est un partenaire privilégié de l’Éducation nationale

https://www.destinationpatrimoine.fr/

    Le Pavillon de l’Architecture

J'ai été membre bénévole et actif du Pavillon durant un peu plus de cinq années, à partir de 2008.

« Depuis 1993, le Pavillon, maison de l’architecture en Nouvelle Aquitaine, est un lieu de diffusion et de transmission de la culture architecturale. C’est aussi un lieu de rencontres, d’échanges et de dĂ©bats animĂ©s par des professionnels. Tout au long de l’annĂ©e, l'association propose de nombreux rendez-vous permettant Ă  tous de dĂ©couvrir et comprendre les enjeux de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement. Il joue un rĂ´le d’animateur culturel et associatif pour les architectes et il contribue Ă  sensibiliser les diffĂ©rents publics Ă  l’architecture, mais aussi Urbanisme, Paysage, Environnement, DĂ©construction et RĂ©emploi, Design, CinĂ©ma… La programmation variĂ©e du Pavillon s’adresse aux professionnels ainsi qu’à un large public s’intĂ©ressant Ă  l’architecture, au cadre de vie et aux enjeux de sociĂ©tĂ©. Â»

https://www.pavillondelarchitecture.com/

Le Pavillon de l'Architecture est membre du réseau des maisons de l'architecture

    Le collectif Au Pied Des Arbres 

"Nous sommes un groupe d’habitant.e.s intéressé.e.s par la présence des arbres et d’autres formes du vivant dans la ville. L’arbre est pour nous un être bienveillant qui ne peut être chosifié et traité comme un mobilier urbain qu’on pourrait mettre aux déchets quand celui-ci devient une gêne, un problème à gérer. Il nous apporte l’ombre, il génère des lieux propices au repos, à la rencontre et à la contemplation, ainsi que la présence des odeurs fraîches et le bruissement des feuillages. Les approches scientifiques nous parlent de l'immense biotope présent autour d’un arbre adulte en milieu urbain, de sa capacité à purifier l’air, à diminuer la quantité de poussières et à baisser la température par évapotranspiration. Mais encore, nous savons à présent qu'ils sont capables de contribuer à la diminution de la violence urbaine et de communiquer entre eux, de permettre à la faune de cheminer en ville, d’îlot en îlot plutôt que de l’éviter la rendant, le cas échéant, stérile. Dans le milieu urbain il s’agirait donc de ne pas minéraliser les espaces publics au risque de ne pas pouvoir échapper aux espaces surchauffés en été et d’étancher les sols en cas de fortes pluies, tout comme d'appauvrir nos nappes phréatiques et d’engendrer une génération d’enfants qui deviendraient des adultes insensibles aux autres êtres vivants et au chant des oiseaux.

Nous demandons, entre autres, Ă  ĂŞtre associĂ©s aux projets d'urbanisme qui impacteraient les espaces verts ou des arbres et que les projets d'urbanisme futurs intègrent dans leur cahier des charges la prĂ©servation du vivant, au mĂŞme titre que les tuyaux de gaz ! Les arbres doivent ĂŞtre, plus qu'une contrainte, mais un atout de l'amĂ©nagement urbain."
www.facebook.com/aupieddesarbres

Service gratuit simple et accessible Ă  tous

Lancez-vous
Construisez votre site web facilement avec